top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJean-Philippe Poulnot

Résolution de l'Assemblée Générale de l'ONU



L’association « Les Rencontres du Mont Blanc » a été créée en 2004 par des dirigeants de l’économie sociale en France (Macif, Crédit Coopératif, Maif, Chèque Déjeuner, Esfin-Ides), et des alliés Québécois (Fondaction, Caisse d’économie solidaire Desjardins). J’en ai été, avec Thierry Jeantet, l’un des deux instigateurs et en suis toujours vice-président, non sans une certaine fierté à peine dissimulée !


La genèse de cette association vient d’un coup de sang lors d’une rencontre européenne de l’ESS portée par l’Union Européenne en République Tchèque, ou nous étions tous deux en train de voir, d’une part des eurocrates essayant de compter nos troupes, et nos représentants de l’ESS au niveau européen, s’exprimant de la manière la plus docile et « s’excusant d’avance de poser une question qui pourrait peut-être dérange mais vous n’êtes pas obligés de nous répondre ».


… Enfin, quoi! Pour les profanes que nous étions au sujet des questions Eurocratiques, et encore plus éloignés de la « comitologie » de l’Union Européenne (et oui, ce mot a été inventé à Bruxelles), nous pensions que dans la mesure où l’ESS représentait 10 % du PIB et environ autant de l’emploi, nous étions fondés, nous l’ESS, à réclamer 10 % des subventions européennes.


Alors, nous primes la décision de rajouter aux activités de rencontres de dirigeants mondiaux de l’ESS (Se connaitre, échanger sur nos pratiques, et imaginer de monter des entreprises communes, Joint Ventures), une activité de lobbying auprès des institutions non gouvernementales, les états, l’Europe, et l’ONU.


En 2012, nous changeâmes le nom des Rencontres du Mon Blanc pour nos Blanc en ESS Forum International (ESS-FI), tout en gardant les « Rencontres du Mont Blanc » pour nos évènements internes, même en Colombie.


En 2014, nous participâmes au sommet Rio +20, en présence de Benoit Hamon, alors Ministre délégué à l’ESS et à la consommation, arpentant les couloirs pour réussir l’évènement que nous portions « 5 projets et 20 propositions pour changer de modèle à l’heure de Rio+20 » … discutant avec la Directrice de la CNUCED à New York, une très belle personne, Chantal-Line Carpentier, celle-ci nous décrypta le fonctionnement de l’ONU, et nous alerta sur un nouveau statut de Groupe Pilote International en phase d’implémentation au sein de l’ONU… Elle nous alerta également sur la lenteur des processus ONUsiens et estima la création de ce groupe pilote à 5-7 ans.


En 2015, le groupe Pilote de l’ESS était créé officiellement, et devint par ailleurs membre d’Ecosoc à New York, et membre consultatif de l’UNTFSSE à Genève.


En 2023, le 18 avril vers 16h40, alors que j’écoutais d’un œil les discours de l’Assemblée Générale de La Cress IDF, je vis sur mon portable tomber LA NOUVELLE.


Alors, c’est avec beaucoup de satisfaction, et également d’émotion que j’ai plaisir à vous annoncer qu’à l’issue d’un long et complexe cheminement, qu’à l’issue d’alliances sans cesse renouvelées :


L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté hier une résolution sur l'économie sociale et solidaire pour le développement durable.


A nous, fiers membres de l’ESS


Une résolution de l'Assemblée générale des Nations unies est une décision votée par l'Assemblée générale des Nations unies n’a certes pas de valeur juridique contraignante en droit international public, cependant elle acte que l’ESS est reconnue comme un acteur incontournable du développement durable, en appui à la résolution du 25 septembre 2015 : « Transformer notre monde : le programme de développement durable à l’horizon 2030 »


Soyons encore plus fiers de notre appartenance à l’ESS et à notre beau groupe Mutualiste, des valeurs et principes de l’ESS ( la primauté des personnes et de l’objet social sur le capital, l’utilité collective ou sociale, la non – lucrativité et la juste répartition des excédents, la liberté d’adhésion, la mixité des ressources) , de ses pratiques ( La solidarité, la transparence, la bienveillance , l’entraide…. Très largement décrites dans le guide des bonnes pratiques de l’ESS) et rêvons qu’un jour, notre monde fonctionnera avec plus d’humanité, d’équité et de solidarité … il en a tellement besoin !




Jean-Philippe POULNOT

Coordonnateur Régional IDF

Fondateur et Vice-Président de ESS- Forum International

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'économie sociale, une alternative planétaire

Jean-Philippe Poulnot,Thierry Jeantet Derrière ces deux vocables en apparence antinomiques – économie et social – se cache une réalité qui s’étend sur toute la planète, et par ailleurs un véritable co

Comentários


Post: Blog2_Post
bottom of page